Débat citoyen le 30 juin 2017

Que signifie « être en bonne santé » ?

Débat Citoyen vendredi 30 juin 2017 – de 18h à 20h – Maison des Associations – 22, rue Saint Nicolas  – Couches 71490

Plan de débat :

Proposition 1 : Une définition est inscrite au préambule de 1946 à la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : Etre en bonne santé signifie qu’on n’est pas porteur d’une maladie ou blessé, mis aussi que l’on se sent en pleine possession des ses moyens physiques et intellectuels.

Question 1 : Que penser de cette définition ?


Proposition 2 : Le plus important n’est pas de bien se soigner quand on est malade, mais c’est de ne pas tomber malade.

Question 2 : Les conditions de vie de la civilisation moderne et les évolutions de la médecine nous permettent-elles de moins tomber malade ? Ou bien, au contraire, les facteurs de mauvaise santé augmentent, mais sont mieux gérés.


Proposition 3 : Certains pensent que le système civilisationnel actuel créé des pathologies spécifiques, notamment dues à la toxicité des aliments produits par l’agriculture chimique, à la pollution, au stress de la vie moderne et au déséquilibre alimentaire. D’autres vont même jusqu’à imaginer que l’industrie pharmaceutique (et, avec elle, la profession médicale)  est en réalité complice de la diffusion des ces pathologies afin de pouvoir réaliser des profits induits en proposant des médicaments pour les traiter. Ce serait en quelque sorte un système gagnant/gagnant du capitalisme industriel en général qui fait du profit en fabriquant à la fois le poison et le contre-poison.

Question 3 : Que pensez-vous de cette vision des choses ?


Proposition 4 : La médecine ne consiste pas qu’à tenter de guérir les maladies, elle a également pour vocation de faire en sorte qu’elles ne surviennent pas. C’est le rôle de la prévention. Mais on constate aujourd’hui que les politiques de prévention se résument principalement des actions de détection précoces des maladies, au lieu de réellement mettre en ouvre des dispositifs pour qu’elles n’apparaissent pas. Il semble donc qu’il y ait confusion, plus ou moins intentionnelle, entre la notion de « prévention » et celle de « dépistage ».

Question 4.1 : Que pensez vous de la formule : « être bien soigné c’est recevoir des conseils pour ne pas tomber malade » ? Et pensez-vous qu’elle puisse être l’objet d’une médecine non officielle ?

Question 4.2 : Que penser des médecines alternatives : phytothérapie, pratique du jeûne, médecine traditionnelle chinoise ..?

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.