L’écosocialisme autogestionnaire, par Thierry Brugvin

L’écosocialisme autogestionnaire repose sur 4 piliers : 1. La révolution culturelle de l’objection de croissance (opposée au productivisme), 2. L’autogestion de la propriété collective des moyens de production (opposée à la propriété privée), 3. La démocratisation de l’économique et du politique (opposée à la gouvernance globale libérale), 4. La régulation de l’économie et du marché (opposée à la dérégulation conduisant à l’accumulation capitaliste illimitée).

Conférence du 4 juillet 2019 à Lyon Villeurbanne, organisée par l’Association pour la promotion du débat citoyen, avec Thierry Brugvin, enseignant chercheur et docteur en sociologie.

Ce contenu a été publié dans CONFERENCES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.